İlkay Noylan

De femmes auteures de la Turquie

ILKAY NOYLAN Elle est née le 9 Septembre en 1971. Elle a terminé ses études d’école primaire en Allemagne. Elle a étudié l’école secondaire, le lycée et l’université à Eskişehir. Elle s’est diplômée de l’Université d’Anatolie en 1994. Elle était enseignante à Konya entre les années 1996 et 2002. Elle continue sa profession des 2002 à Eskişehir.

Elle a écrit des récits et des poésies. Ses quelques poèmes sont publié dans l’anthologie Anonim 3 –Anonyme 3- qui est publiée à Konya. Ses articles et ses récits sont publiés dans les magazines Kül Öykü –Le Récit en Cendre-, Deliler Teknesi –Le bateau des fous-, Kum –le Sable-, Düşe Yazma –Ecriture sur le rêve-, Aylak –le flâneur-. Ses quelques récits sont publiés dans le bulletin de l’Organisation d’Arts d’Eskişehir, son récit Yüzdeki Giz (Le mystère sur le visage) est élu le récit du mois. Son récit Komşu Anne –La mère voisine- a gagné le Prix Spécial du Jury dans les concours de récits organisé aux Jours de Récit d’Eskişehir. Elle a pris la mention avec son récit Sarı Halkanın Kölesi –L’esclave du cercle jaune- dans le concours des récits des femmes organisé par Pencere (La fenêtre) L’association de littérature et de l’art. En 2007 elle a partagé le prix de suprématie dans le concours Naci Girginsoy, sur la branche des livres des récits avec Figen Alkaç, avec son livre des récits Dokunuşlar (2006)- Les Attouchements-. Dès 2011, elle est dans l’équipe des écrivains du magazine Dünden Bugüne Edebiyat –Littérature dès l’hier jusqu’aujourd’hui-.

Son récit qui a donné son nom au livre, Dokunuşlar –Les Attouchements- prend son sujet d’une journée du caractère principal qui entre la maison d’une femme qu’il ne connait pas et qui suivit les traces de la vie de cette femme avec les objets qui sont utilisés chaque jour à la maison. Noylan, qui suivit des thèmes réalistes dans ses récits, elle cite juste un mémoire ou une journée qui rend la vie des caractères qu’elle a choisis de chaque âge, de chaque classe sociale et de chaque sexe spéciale. Bıçak –le Couteau- et Çatıda Davul Sesleri –les Voix de Tambour sur le Combe- sont ses récits sont des exemplaires pour son style réaliste. Lorsqu’elle garde les vies ordinaires des gens ordinaires comme la base de ses récits, elle expose l’excentricité exceptionnelle de la vie la plus ordinaire avec ses métaphores d’animaux. Rıfkı et Şeffaf Kanatlar -Les ailes transparentes- sont des récits dont elle a pris les animaux au centre et fait des métaphores avec ses caractères. Noylan utilise un style réaliste dans ses poésies.

Boîte à outils
Autres langues
Outils personnels