Arşaguhi Teotig

De femmes auteures de la Turquie

Arşaguhi Teotig
Arşaguhi Teotig (née en 1875 à Istanbul et morte le 22 Janvier 1922 à Lausanne)
Arşaguhi Teotig (Cezveciyan) était la fille de Bedros Cezveciyan, imprimeur et éditeur important du XIXème siècle. Elle a terminé l’école primaire à Istanbul. Elle a suivi son enseignement supérieur en Angleterre et en France. Elle s’est mariée avec Teotig (Teotoros Lapçinciyan) qui était écrivain et auteur d’annuel. Elle a accompagné à son mari pour la publication du Amenun Daretsuytsı (L’annuel de tout le monde) entre 1907 et 1929. Cette œuvre importante a été publiée à Istanbul jusqu’à1923, puis à Paris, à Venise et à Vienne. La société arménienne l’attendait et la suivait avec une telle curiosité parce que cet annuel contenait des œuvres des auteurs prééminants de l’époque.

Arşaguhi Teotig travaillait aussi dans des journaux. Elle a été influencée par les activités de Sırpuhi Düsap dans les communautés féminines et ses pensées littéraires. Elle a écrit ses impressions et ses souvenirs sur le massacre d’Adana (1909). Un an plus tard, à Istanbul, elle a publié son livre Amis mı Giligya (Un mois à Kilikya). En 1920, la traduction en français a été publiée à Paris, dont le titre était Témoignages inédits sur les atrocités turques commisses en Arménie. Elle a participé aux associations féminines comme Azkanıver Hayuhyats Ingerutyun (L’association des Femmes Arméniennes Nationalistes) et Dignants Miutyun (L’union des femmes). En 1911, elle a publié son livre Arti Paroyakidutyunı (La Morale Moderne). Son mari Teotig a été exilé en 1915. En changeant son nom, il a travaillé comme ouvrier dans les tunnels aux Monts Taurus et a échappé de la mort. A cause des mauvaises conditions dans lesquelles son mari vivait pendant les années d’exil, Arşaguhi Teotig a pris la tuberculose. Pour se soigner, elle est partie à Lausanne. Elle y est morte en 1922.

Bibliographie:
Ekmekçioğlu, Lerna-Melissa Bilal, der. Bir Adalet Feryadı, Osmanlı’dan Türkiye’ye Beş Ermeni Feminist Yazar (1862-1933). İstanbul: Aras Yayıncılık, 2006.
Rowe, Victoria. A History of Armenian Women’s Writing: 1880-1922.
London: Cambridge Scholars Press, 2003.

Boîte à outils
Autres langues
Outils personnels