Ayfer TUNÇ

De femmes auteures de la Turquie

Ayfer Tunç

Ayfer Tunç est née en 1964 à Adapazarı. Elle est diplômée du lycée de jeunes filles d’Erenköy et de la faculté de sciences politiques de l’Université d’İstanbul. Dès ses années d’université elle a commencé à écrire dans diverses revues culturelles et littéraires. En 1989 elle a participé au prix de la nouvelle Yunus Nadi organisé par le journal Cumhuriyet et a obtenu le premier prix pour sa nouvelle « Saklı ». Elle a collaboré à la revue Sokak et aux journaux Güneş et Yeni Yüzyıl. Après « Saklı » elle publia ses recueils de nouvelles: « Mağara Arkadaşları » (1996), « Aziz Bey Hadisesi » (2000), « Taş-Kağıt-Makas » (2003) et « Evvelotel » (2006) dans lesquelles elle relate les soucis, les contrariétés des citadins coincés dans la vie moderne. L’amour, l’abandon, la trahison, la solitude, la jalousie sont souvent abordés dans ses livres.

Directrice de la publication des éditions Yapı Kredi entre 1999 et 2004 Ayfer Tunç publie en 2001 « Bir Maniniz Yoksa Annemler Size Gelecek- 70’li Yıllarda Hayatımız » qui connaitra un grand succès de librairie et obtiendra en 2003 le prix international Balkanika attribué par 7 pays des Balkans. Le livre sera alors traduit dans diverses langues balkaniques et paraitra aussi en arabe en Syrie et au Liban. Son scénario « Havada Bulut » écrit en 2003 à partir de nouvelles de Sait Faik a été tourné et le film est passé sur la chaîne de télévision TRT.

En 2007 elle publie « Ömür Diyorlar Buna » qui rassemble des témoignages, des histoires vécues écrites à des dates différentes et dont certaines ont paru auparavant dans des revues. En 2009 elle publie le roman « Bir Deliler Evinin Yalan Yanlış Anlatılan Kısa Tarihi » qui commence un 14 février le jour de la Saint Valentine dans un hôpital psychiatrique d’une ville de la Mer Noire et relate les vies imbriquées de nombreuses personnes et de leur entourage. Descriptions de générations différentes, d’origines ethniques différentes le roman présente un vaste portrait de la Turquie.

Dans son livre publié en 2012 « Memleket Hikayeleri » qui rappelle celui de Refik Halit Karay du même nom paru en 1919 elle rassemble des nouvelles traitant de nombreuses personnes aux racines ethniques différentes, propres à raviver la controverse au sujet des origines ethniques.

Boîte à outils
Autres langues
Outils personnels