Buket UZUNER

De femmes auteures de la Turquie

Buket UZUNER

Buket K. Uzuner est née le 3 octobre 1955. Sa mère est l’institutrice Rabia Özar et son père le banquier Hayati Uzuner. Elle a fait ses études primaires et secondaires à Ankara et est licenciée en biologie de l’Université d’Hacettepe en 1976. Elle est titulaire d’une maitrise en sciences de l’environnement de l’Université de Bergen en Norvège (1981) et d’une maitrise d’hygiène sociale de l’Université de Michigan(1983). En 1984 elle est assistante de recherche dans le département d’ingénierie de l’environnement de l’Université Technique d’Ankara (ODTÜ). Elle poursuit ses recherches en 1986 (technologie aquatique) à l’Université Technique de Tampere en Finlande. Puis elle quitte l’université pour s’adonner à l’écriture et travaille dans le cinéma, le tourisme, la publicité pour assurer sa vie matérielle. Entre 1995 et 1999 elle occupe plusieurs postes dans le monde de l’édition et à la TRT.

Buket Uzuner a beaucoup voyagé en Europe, en Amérique, en Afrique du Nord. Durant ses séjours à l’étranger elle a fait toutes sortes de métiers : serveuse, garde d’enfants, traductrice, cuisinière…

Sa première nouvelle « Efendi » parait en 1977 dans la revue Dönemeç. Ses nouvelles suivantes sont publiées dans des revues telles que Varlık, Türk Dili, Oluşum, Sanat Olayı, Cönk, Gösteri, Gergedan, Argos, Yaşasın Edebiyat et dans les journaux Cumhuriyet, Radikal.

Entre 1989 et 1992 elle est responsable des rubriques « femme » et « voyages » de la revue Rapsodi. En 1999 elle écrit les articles « Yeryüzü Portreleri » (« Portraits du Monde ») et entre 1997 et 1999 « Sokak Portreleri » (« Portraits de la Rue ») dans la revue Gezi. En 1998 et 1999 elle écrit les « Pazar Yazıları » (« Articles du Dimanche ») pour le journal Cumhuriyet de New York où elle vit alors.

En 1988 sa nouvelle « Mor ve Ötesi » (« Mauve et au-delà du Mauve ») obtient une mention du prix de la nouvelle Yunus Nadi. En 1996 elle participe au programme « Ecrivains Entre les Pays » à l’Université de Iowa dont elle est fait membre d’honneur. En 1993 elle partage avec Oya Baydar le prix Yunus Nadi du roman non-publié avec « Balık İzlerinin Sesi » (« Le Bruit des Traces de Poisson »). « Kumral Ada- Mavi Tuna » (« Île brune- Daube bleu ») est récompensé en 1998 du prix du roman de la faculté de communication de l’Université d’İstanbul. Ses nouvelles « Güneş Yiyen Çingene » (« Le Bohémien Qui Mangeait le Soleil ») et « Yerli Filmlerle Büyümüş Kız Çocuklarından Biri » (« Une Petite Fille Qui A Grandi en Regardant des Films Turcs ») traduites en anglais paraissent dans « L’Anthologie des Ecrivains de la Méditerranée et des Balkans » publiée aux Etats-Unis.

Ses livres ont été traduits en 7 langues.

Entre 1993 et 1995 Buket Uzuner est membre du conseil d’administration du PEN. Elle est d’autre part membre du PEN turc, du syndicat des écrivains de la Turquie, de l’association des écrivains.

Elle est également membre fondateur du Décaméron des Balkans et du club des voyageurs.

Boîte à outils
Autres langues
Outils personnels