Kerime NADİR

De femmes auteures de la Turquie

Kerime NADİR AZRAK

Kerime Nadir Azrak est née à İstanbul en 1917. Son père est Nadir Bey, sa mère Zehra Hanım. Elle est diplômée en 1935 de l’école des sœurs Saint Joseph. Dans son livre des souvenirs « Romancının Dünyası » (« Le Monde du Romancier ») elle note qu’elle passait généralement les mois d’été de son enfance dans les köşk (belles demeures dans un jardin) de sa tante à Beylerbeyi et Çamlıca. Ses premiers poèmes et nouvelles ont paru en 1937 dans les revues Servet-i Fünun- Uyanış et Yarımay. En 1937 parait son premier roman « Yeşil Işıklar » (« Lumières Vertes ») et en 1938 ce sera « Hıçkırık » (« Sanglots ») (plus de 30 éditions) qui la fera connaitre. Kerime Nadir « écrivain de romans d’amour populaires » a publié entre 1937 et 1984, 39 romans, une livre de nouvelles et un recueil de souvenirs.

Ses romans publiés par la librairie İnkılap paraissent généralement auparavant en feuilleton dans les journaux et revues. Ses romans augmentaient le tirage des journaux à tel point que le monde de la presse se les disputait. Kerime Nadir rapporte de nombreuses anecdotes à ce sujet dans son livre de souvenirs « Romancının Dünyası » . Ainsi celle-ci : « Quand en 1948 le journal Hürriyet a commencé à paraître il a imprimé en feuilleton « Bizim Hayatımız » (« Notre Vie ») le roman de Refik Halit Karay. Peu de temps plus tard Sedat Simavi, le propriétaire du journal a fait dire à Kerime Nadir « Le roman de Refik Halit Karay n’a pas eu de succès, le tirage du journal est en plus bas… Ne pouriez-vous pas nous préparer quelque chose rapidement ? Sur ce elle présente au journal son roman « Aşk Rüyası » (« Un Rêve d’Amour ») qu’elle venait d’achever. Des affiches, des tracts distribués dans la rue annoncent la publication de ce roman en feuilleton. Et effectivement le tirage du journal Hürriyet augmente et davantage même qu’on ne l’avait espéré. »

Kerime Nadir devient le plus en plus populaire et elle commence à écrire des romans sur commande pour les journaux et les revues ; elle est désormais une marque : « Kerime Nadir » ! Ses romans paraissent en feuilleton dans Akşam, Cumhuriyet, Demokrat İzmir, Hakikat, Halkın Sesi, Hayat, Hürriyet, İstanbul Ekspres, Son Posta, Tan, Tasvir, Tercüman, Vatan, Yedigün, Yeni Gazete, Yeni İstanbul. En 1950 « Posta Güvercini » (« Le Pigeon Voyageur ») parait en feuilleton dans Cumhuriyet et, traduit et français, dans le journal la « République ».

Kerime Nadir s’est mariée deux fois, mais ses mariages ont été de courte durée.

Atteinte d’un cancer elle est morte à İstanbul en 1984.

En 2001 la maison d’édition Doğan Kitap réédite les romans de Kerime Nadir dans la collection « Aşka Davet » (« Invitation à l’Amour ») sous la direction de Selim İleri. Cette collection a eu un grand succès.

Bon nombre de ses romans ont été adaptés au cinéma.

Boîte à outils
Autres langues
Outils personnels