Menekşe TOPRAK

De femmes auteures de la Turquie

Menekşe Toprak

Elle a terminé son école primaire et collège à Cologne et à Ankara. Elle est diplômée de la Faculté de Sciences Politiques de l'Université d'Ankara. Après avoir obtenu son diplôme, elle a travaillé dans des banques à Ankara et à Berlin pour quatre ans. Elle a travaillé dans un club de lecture dans Varshova. Depuis 2002, elle a travaillé comme journaliste à la radio et elle vit à Berlin et Istanbul. Elle a publié ses nouvelles dans les journaux tels que Kitap-lik, Notos, Özgür Edebiyat.

Ses nouvelles ont été inclus dans les anthologies, İstanbul Stories femmes (Sel Publishing, 2008), Ankara dans les récits des femmes et de l'Europe dans des histoires de femmes. Son histoire courte, "Encounter" a été traduit en allemand et il a été inclus dans l'anthologie turcs Short Stories de 20th Century (Türkische Erzählung des 20. Jahrhunderts Suhrkampverlag).

Lettre à la valise (YKY, 2007), le premier livre et recueil de nouvelles de Menekşe Toprak, se compose de neuf articles sur les problèmes essentiels tels que lonliness, la sexualité, l'amour et l'identité.

Quelle langue parlent d'amour (YKY, 2009), son deuxième recueil de nouvelles, raconte huit histoires avec des protagonistes qui sont perdus entre les zones géographiques, les identités et les cultures, sur les amours obsessionnels, lonliness introversion, rabidness, des délires, des regrets et des perquisitions.

Dans son roman, Les enfants de Juillet (YKY, 2011), protagoniste Aysu, qui tente de comprendre la raison pour Fort-il vide qu'elle ressent à l'intérieur, dans un café à Ankara le soir une année froide nouveau, Klaus qui a eu une liaison avec Süheyla dans une ville enneigée de l'Allemagne et qui va à l'amour même de nouveau aprà ¨ s recevoir un appel téléphonique; Hanim Sabriye qui Delas avec son passé; Sabri Bey et son fils Aziz.

Boîte à outils
Autres langues
Outils personnels