Sema Kaygusuz

De femmes auteures de la Turquie

Sema Kaygusuz

Sema Kaygusuz est née en 1972. Elle a vécu dans diverses régions de la Turquie en raison de la profession de son père. Son enfance passée à la compagne et dans de petites bourgades lui a donné l’occasion de connaître de près la complexité et la richesse culturelle de son pays. Diplômée en 1991 de la faculté de communication de l’Université Gazi d’Ankara elle a par la suite vécu à İstanbul. Pendant ses années d’études elle a présenté son propre programme culturelle sur une radio privée et commencé à publier ses premières nouvelles dans la revue littéraire Patika. Dès 1994 elle a été lauréate du prix de la jeunesse Yaşar Nabi Nayır de la célèbre revue littéraire Varlık et a continué à publier ses nouvelles dans les revues Kitaplık, Adam Öykü, Düşler Öyküler. En 1995 elle a obtenu le prix de la librairie Gençlik.

Son premier livre de nouvelles « Ortadan Yarısından » a paru en 1997. « Sandık Lekesi » parue en 2000 salué par la critique et les lecteurs a obtenu le prix de littérature Cevdet Kudret la même année. Puis vinrent « Doyma Noktası » en 2002 et « Esir Sözler Kuyusu » en 2004. Un choix de nouvelles « Üşüyen/ Efsiri » a été publié en 2008 dans une édition bilingue turque-kurde par les éditions Lis. Son étude « Öbür Yanım » publiée en 2007 et illustrée de photos de célèbres photographes peut être considérée comme un véritable document sur la foi, les croyances de différents groupes religieux et ethniques en Turquie.

Son premier roman « Yere Düşen Dualar » a paru en 2006. Très bien accueilli par les milieux littéraires il fait partie des 10 meilleurs romans écrits en turc ces 25 dernières années cités par le questionnaire du journal Vatan. Il a fait l’objet d’une communication au symposium des jeunes critiques de l’Université Bilkent et a été inclus dans le programme du département de langue turque de nombreuses universités en Turquie. Le roman a été étudié en 2007 à l’INALCO dans le cours de traduction littéraire et dans une série de séminaires centrés sur «  le reflet de la langue turque moderne sur la littérature » à l’Université de Göttingen. En 2008 « Yere Düşen Dualar » a été étudié dans le département de turcologie de l’Université de Hambourg.

Ce roman a été publié en allemand en 2008 par la maison d’éditions allemande Suhrkamp sous le titre « Wein und Gold » et en février 2009 en français par Actes Sud sous le titre « La chute des prières ». Il a obtenu le prix Ecrime de la traduction, le prix France—Turquie et le prix de littérature Balkanika. Il a été publié en grec par l’éditeur Kedros et en suédois par la maison d’édition suédoise Ersatz.

Sema Kaygusuz a collaboré avec Yeşim Ustaoğlu à la rédaction du scénario du film de Ustaoğlu « Pandora’nın Kutusu ». Ce film a obtenu en 2008 le prix de « L’Huitre d’Or » du meilleur film lors du festival international de films de San Sebastien.

En 2008 Sema Kaygusuz prit part au projet « Yakın Bakış » de l’institut Goethe et fut invitée à Berlin dans le cadre d’un programme d’échange réciproque de 8 écrivains écrivant en turque et en allemand. Ses impressions de Berlin ont paru sur l’initiative de l’institut Goethe.

En février 2009, elle était en tête de la liste « des écrivains turcs qui laisseront une trace » résultant d’une enquête faite par la revue Notos.

Sema Kaygusuz lauréate de la bourse Marguerite Yourcenar a achevé son nouveau roman « Yüzünde Bir Yer » dans la villa de Marguerite Yourcenar à Saint-Jans-Cappel près de la frontière belge. Inspiré par sa grand-mère paternelle exilée de Dersim, il a été honoré par l’institution autrichienne KulturKontakt. Ce roman traite du silence, de la honte entourant un tabou vieux de 70 ans, celui du massacre de Dersim. Sélectionnée par la DAAD, une institution allemande bien connue, pour une bourse attribuée aux artistes Sema Kaygusuz a vécu à Berlin d’avril 2010 à avril 2011.

Les éditions Suhrkamp ont publié en août 2001 une anthologie « Uber Lebenskunst » comprennent la nouvelle « Adak » de Sema Kaygusuz. En septembre 2011 elle a été l’hôte de la résidence des écrivains KulturKontakt et en avril-mai 2012 de la résidence des artistes MuzeQuarter.

Sema Kaygusuz dirige depuis 2000 l’atelier de littérature sur la lecture et l’écriture créatrice à l’Université Bilgi et dans l’association Aralık. Elle écrit aussi dans la revue Notos.

Boîte à outils
Autres langues
Outils personnels