Sevinç ÇOKUM

De femmes auteures de la Turquie

Sevinç Çokum

Née à Istanbul le 25 Août 1943, Sevinç Çokum est le plus jeune des trois filles. Son père, Abdurrahim Efendi est de Aydınlar (Tillo) du district de Siirt. (Ayvazoğlu, 2007: 177) Après des études à Beşiktaş Büyük Esma Sultan école primaire, école Beşiktaş Beşiktaş junior et de l'école secondaire, Çokum a étudié à l'Université d'Istanbul, Faculté des Lettres, Département de Turkology avec une double majeure en sociologie. Elle a travaillé à l'école Acibadem Anatolie Privé Haute tant que professeur de littérature turque pendant trois ans après avoir obtenu son diplôme, et donné des conférences étudiantes en soins infirmiers à l'école une filiale de l'Hôpital Etfal. Çokum participé à la Communauté et le Conseil des enfants des commissions réalisées par le ministère de la Culture entre 1975 et 1976.

Ayant commencé cultivé s'intéresse à la littérature sous l'influence de son professeur de littérature, Necmi Seren, Çokum gagné deuxième prix, 500 lires avec son article intitulé «cogénération Nicin İktidara Gelmemelidir?" Dans ses années de lycée (Ayvazoğlu, 2007: 179). A l'université, un de ses professeurs, Atilla Özkırımlı renforcé son intérêt pour la littérature. L'une des premières œuvres de l'auteur, "Bir Eski Sokak Sesi" a été publié dans le magazine édité par Mehmet Hisar Çınarlı en Février 1972. L'auteur a publié ses premières histoires courtes comme un livre intitulé Eğik Ağaçlar. Vers la fin de ses études universitaires, elle a fondé et administré la jeunesse Beşiktaş ministère de la Justice Parti, et par conséquent a rencontré son futur mari, Rifat Çokum.

Çokum dont les différents articles ont été publiés dans Türk Edebiyatı édité par Ahmet Kabaklı, co-fondateur Organisation littérature turque en 1978. Elle a travaillé en tant que rédacteur en chef de ce journal entre 1977 et 1979, et que le directeur de la rédaction de publications Conk fondée par son mari entre 1981 et 1985. Deux de ses romans (Gülyüzlüm, Çırpıntılar) ont été sérialisé dans le journal Türkiye entre 1988 et 2001, elle a également écrit pour le même journal. Elle a écrit des articles hebdomadaires dans le journal Tercüman entre 2003 et 2006.

L'auteur, qui a accueilli un programme nommé "Tanzimat'tan Günümüze Türk Hikâyecileri» dans Burç FM depuis 2004, a des histoires courtes et essais publiés dans des revues littéraires de premier plan tels que Gösteri, Varlik, etc Çokum est membre des écrivains turcs Association, İlesam, MESAM et l'Association des gens de lettres.

Livres: Eğik Ağaçlar (1972), Bölüşmek ( 1974), Makina (1976), Derin Yara (1984), Onlardan Kalan (1987), Rozalya Ana (1993), Zor(1977), Bizim Diyar (1978), Hilal Görününce (1984), Ağustos Başağı (1989), Gülyüzlüm (1989), Çırpıntılar (1991), Gece Rüzgarları (2004).

References:
Ayvazoğlu, Beşir. Defterimde Kırk Suret. İstanbul: Ötüken Publications, 2007.
Kırılmış, Yasin. “Sevinç Çokum'un Eserlerinde Folklor Unsurları [Folklor elements in Sevinç Çokum's works]” Unpublished Graduate Thesis. İstanbul: Fatih Üniversitesi, 2011.
Akın, Kevser. “Sevinç Çokum’un romanlarında eğitim değerleri ve Türkçe” Malatya: İnönü University, 2009

Boîte à outils
Autres langues
Outils personnels